Collections en ligne

Oeuvre : Précisions - Maquette de bateau, Caboteur du golfe du Tonkin, Pointe Divi | Les collections du musée | Musée national de la Marine

Numéro d'inventaire: 
17 EX 11

Création / Exécution: 

maquettiste : BAUDE Frédéric (1813 - ?)
date de création : 1875

sur plans de : PÂRIS François-Edmond (1806 - 1893)

sous la direction de : PÂRIS François-Edmond (1806 - 1893)

Notes sur les réalisations: 
Mesuré en 1831 à bord de la Favorite

Titre: 

Caboteur du golfe du Tonkin, Pointe Divi

Dénomination: 

Maquette de bateau

Domaine(s): 
Description: 
"CABOTEUR DU TUNQUIN. Nous avons vu à Touranne un caboteur du golfe du Tunquin (pl.48), remarquable par sa voile arrondie vers l'arrière ; l'avant est porté par une vergue oblique dépassant à peine le mât, et du bas de laquelle partent de nombreuses lattes de bois qui, vers le haut, s'éloignent comme des rayons et sont cousues à la natte de la voile. Les laizes sont parallèles à la vergue, et le tout est fortifié par des cordes de la grosseur de notre merlin, liées à certains points de la vergue ; elles transpercent la voile en suivant une direction qui divise en deux l'angle formé par les laizes et les lattes, à trois ou quatre desquelles est attachée une écoute en patte d'oie. Cette voile solide, mais pesante, oriente très bien, se tient presque plate, et sa surface est facilement diminuée en descendant la vergue pour que les lattes inférieures tombent les unes sur les autres ; nous n'avons pu savoir si on la changeait de côté pour virer de bord, mais il nous a semblé qu'on la laissait se coller sur le mât. Les corps à quelque analogie avec celui des Gay-diangs, mais il est proportionnellement plus long. L'arrière, que les bordages dépassent un peu, est plat, très étroit, et porte un gouvernail à ferrures ou à attaches ; l'avant est très bas, élancé, l'étrave est cachée par les bordages, et le pont ne va pas jusque sous la cabane en chaume élevée au milieu. Ces bateaux ne sont jamais peints, les détails de leur construction sont grossiers, ils sont bordés et membrés, leur maximum de largeur est au tiers à partir de l'arrière, et ils ont environ 18 mètres de long sur 4 de large." F-E Pâris, Essai sur la construction navale des peuples extra-européens, p.50-51

Matières et techniques: 

bois (coque, mâture)

matériau d'origine végétale (voiles, gréement)

Mesures: 

H. 62.5 cm, l. 27 cm, L. 107 cm, échelle 1/16,6

Statut(s) juridique(s): 
achat après commande
Ancienne(s) appartenance(s): 
Expositions: 

1994, A la rencontre de Sindbad, la route maritime de la soie, MnM, Paris

1996, Amiral Pâris, MnM

2010, Tous les bateaux du monde, MnM, Paris

Quand: 
1875