Collections en ligne

Les collections du musée | Musée national de la Marine

Oeuvre : Précisions

Aller plus loin :
Numéro d'inventaire : 
13 MG 20
Création / Exécution : 
<p>auteur : Atelier de l'Arsenal de Brest<br/>lieu de création : Brest<br/>date de création : avant 1794</p><p>maquettiste : FROMY<br/>lieu de création : Brest<br/>date de création : avant 1794</p><p>maquettiste : KSURUS Hervé<br/>lieu de création : Brest<br/>date de création : avant 1794</p><p>auteur : Atelier des modèles de Paris<br/>lieu de création : Paris<br/>date de création : 1810</p><p>sur plans de : SANÉ Jacques-Noël (1740 - 1831)</p>
Notes sur les réalisations : 
NB : Jean Boudriot suppose une date de réalisation du modèle entre 1787 et 1790, en même temps que la construction du vaisseau, lancé en 1790.

Plan type du vaisseau de 118 canons donné par Sané en 1786.
Modèle réalisé à la fin de l'Ancien Régime et remanié vers 1810 à l'atelier des modèles de Paris selon la refonte de 1806 et l'application du règlement de 1807
Titre : 
<p>Océan, vaisseau de 118 canons dans son état de 1807</p>
Dénomination : 
<p>Maquette de bateau</p>
Genèse : 
<p>Modèle d'Arsenal</p>
Domaine(s) : 
Description : 
Les vaisseaux de 118 canons à trois ponts, destinés à être placés à la tête de chaque escadre, sont les plus gros et les plus prestigieux de la Marine. Mille cent hommes vivent à bord de ces géants des mers qui mesurent 64 mètres de long sur près de 17 mètres de large.
Parmi les quinze vaisseaux de ce type construits entre 1786 et la fin de l’Empire, L’Océan, lancé à Brest en 1790, connaît une exceptionnelle longévité, et n’est radié qu’en 1855.
En 1810, le modèle, qui se trouvait à la Convention nationale depuis 1794, est restauré à Paris et rendu conforme au vrai vaisseau suite à ses transformations du début du XIXe siècle. L’ensemble du décor est refait en ébène et ivoire, initiant le style caractéristique des modèles réalisés pour Trianon. Ce modèle fut l’un des premiers à rejoindre la galerie de Trianon dès 1811, et le premier y représentant un navire de la Marine impériale. C'est la représentation très exacte du vaisseau dans son état de 1807, après une importante refonte en 1806 et l'application du règlement de mars 1807 (installation de caronades en fer de 36 sur les gaillards).
Matières et techniques : 
<p>bois <i>(coque, pont, mâture)</i></p><p>cuivre <i>(doublage de la coque)</i></p><p>fibre végétale <i>(cordage, gréement)</i></p><p>ivoire <i>(décor)</i></p><p>laiton <i>(peint, artillerie)</i></p><p>fer</p>
Mesures : 
<p>H. 158 cm, l. 75 cm, L. 212 cm, Poids 35 kg, échelle 1/48 (avec socle)</p>
Marques et inscriptions : 
<p><b>inscription</b> <i>(à la poupe)</i><br/>L'OCEAN</p>
Date de l'acte d'acquisition : 
1828
Ancienne(s) appartenance(s) : 
Expositions : 
<p>2000, Trésors du musée national de la Marine de Paris, musée de la Civilisation, Québec, Canada</p><p>2002, Le Grand Voyage : Treasures from the national maritime museum in Paris, Wilmington, États-Unis</p><p>2002, Rendez-vous with the Sea : the Glory of the French Maritime Tradition, Salem, États-Unis</p><p>2004, Napoléon et la mer, un rêve d'empire, MnM, Paris</p><p>2008, Bonaparte et l'Egypte, feu et lumière, Insitut du monde arabe, Paris</p><p>2009, Bonaparte et l'Egypte, feu et lumière, musée des Beaux-Arts, Arras</p><p>2014, Maquettes de la marine impériale, collection du musée de la Marine, Grand Trianon, Versailles</p>
Quand : 
1810
Où :